Survie

La Françafrique normale

rédigé le 3 septembre 2012 (mis en ligne le 19 septembre 2012) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Il y a parfois des plans com’ qui dérapent : à force de vouloir un président normal, un gouvernement normal, et sans doute une politique normale, on en vient normalement à dire des absurdités. Le ministre délégué au développement Pascal Canfin n’y a pas échappé.

Le 3 juin, sur RFI, il a ainsi d’abord parlé de « relations normales avec des pays ». Dans son interview à Médiapart du 16 juillet, il enfonce le clou en affirmant : « Nous avons normalisé les relations entre la France et l’Afrique ». Rien que ça, et en deux mois seulement !

La démonstration : la France aurait désormais conscience de la poussée de la concurrence internationale, et les « procédures sont désormais normalisées » dans la mesure où la cellule africaine de l’Elysée a été officiellement rayée de l’organigramme.

Pas un mot, par exemple, sur les spécificités néocoloniales que sont le franc CFA et le maillage militaire de l’armée française dans son ancien pré-carré : tout cela est « normalisé », au sens où c’est désormais la norme assumée.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 216 - septembre 2012
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi