Survie

Le Drian et la « grandeur » du général Bigeard...

rédigé le 3 décembre 2012 (mis en ligne le 11 décembre 2012) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Malgré la polémique, jusque dans son propre camp, qu’a suscité le transfert des cendres du général Marcel Bigeard au Mémorial des guerres d’Indochine à Fréjus, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a rendu un hommage vibrant à Bigeard « qu’il a connu sur les bancs de l’Assemblée nationale ».

Un hommage curieux où il n’a été question que de l’Indochine ou presque. Pas un mot sur la guerre d’Algérie si ce n’est une maigre évocation des « djebels algériens » ! C’est vrai que cela ne collait pas avec « les valeurs de courage, de dévouement, de grandeur » que Bigeard « a faites siennes tout au long de sa vie ».

Un dévouement et une grandeur d’âme, qu’en leur temps, les Algériens victimes de torture systématique et d’exécutions sommaires ont sans doute appréciés.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 219 - décembre 2012
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi