Survie

Bongo sécurisé par Hollande

rédigé le 7 janvier 2013 (mis en ligne le 16 janvier 2013) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

C’est sans détour que La Lettre du Continent (n°649) titrait en décembre « Hollande, garde du corps en chef d’Ali ». Comme quoi la fin de la Françafrique ne se décrète pas, elle nécessite des actes et surtout une profonde remise en question.

En attendant, « (...) la garde présidentielle est assistée, dans le domaine du renseignement, par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) française. Le Gabon demeure ainsi le seul pays d’Afrique francophone disposant d’une antenne des services de renseignement intérieur français.

(...)

Aux côtés de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) française, la DCRI renseigne le Palais du bord de mer sur la situation géopolitique des pays environnants. Elle s’appuie pour cette mission sur le Silam, le centre d’écoutes téléphoniques installé dans l’enceinte de la présidence. »

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 220 - janvier 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi