Survie

Des forces spéciales pour garder l’uranium

rédigé le 8 février 2013 (mis en ligne le 13 février 2013) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Les autorités françaises ont dépêché un détachement des forces spéciales relevant du commandement des opérations spéciales (COS) dans le nord du Niger afin d’assurer la sécurité des sites miniers du groupe nucléaire Areva.

Selon le président nigérien Mahamadou Issoufou, il s’agit des mines d’uranium d’Imouraren et d’Arlit. Areva, deuxième producteur mondial d’uranium en 2011, exploite ce minerai depuis plus de 40 ans au Niger et poursuit ses activités à l’heure actuelle en dépit de l’intervention militaire française au Mali voisin.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 221 - février 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi