Survie

RDC : opacité

rédigé le 4 mai 2013 (mis en ligne le 29 mai 2013) - Raphaël de Benito

La République démocratique du Congo a été suspendue par l’ITIE, l’Initiative pour la transparence des industries extractives.

Un avertissement avant la radiation probable dans un an, l’ITIE pourrait décider de radier définitivement le pays. Géant minier, le Congo rejoint ainsi le Yemen, la Sierra Leone, Madagascar, la Mauritanie et la Centrafrique.

L’ITIE a relevé un chiffre : 88 millions de dollars, qui ne sont pas rentrés dans les caisses de l’Etat, alors qu’ils ont été prélevés sur le secteur minier par le biais d’impôts, de taxes douanières ou de prélèvements de droits miniers.

Pis, il y a 10 % de différence entre ce qui est perçu et ce qui est versé au Trésor public sans compter les ventes opaques de concessions minières à des intérêts privés.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 224 - mai 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi