Survie

Togo : qui brûle de savoir ?

rédigé le 4 mai 2013 (mis en ligne le 7 mai 2013) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Alors que les élections législatives se rapprochent au Togo, la justice togolaise a procédé, ces dernières semaines, à l’arrestation des principaux membres de l’opposition, ceux du collectif Sauvons le Togo en particulier.

Ceux-ci étaient accusés d’avoir ordonné les incendies qui ont consumé les marchés de Kara et de Lomé, sur la base d’un seul témoignage. Après l’arrestation de Jean-Pierre Fabre, de l’ANC, le témoin s’est finalement rétracté et a déclaré avoir été torturé et manipulé par des officiers de gendarmerie pour porter de fausses accusations.

Or un rapport scientifique sur les incendies a été commandité par les autorités togolaises, réalisé par des experts français, et remis depuis au gouvernement. Il pourrait notamment indiquer la nature du carburant utilisé pour provoquer le drame, et permettre de savoir s’il s’agissait par exemple de Kérozène, qui n’est pas facilement accessible pour le premier pyromane venu (Koaci.com, 2 avril).

Mais depuis, le rapport n’a toujours pas été rendu public... Côté français, silence radio également. De toute façon, on n’imagine pas les autorités françaises mettre un régime ami dans l’embarras alors que ce dernier a si gentiment accepté de soutenir l’opération Serval par une petite contribution militaire...

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 224 - mai 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi