Survie

Victoire de courte durée sur le front du palmier à huile

rédigé le 3 juillet 2013 (mis en ligne le 23 juillet 2013) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Mais à peine quelques jours après ce mini-séisme dans le gotha agroindustriel africain, le ministre des Forêts et de la Faune a écrit à la filiale camerounaise de la multinationale pour lever sa propre suspension d’autorisation d’abattage des arbres, sans même expliquer ce revirement.

Selon un de ses proches collaborateurs cité par l’AFP, « le ministre a été sommé de réécrire à la société américaine pour revenir sur sa décision. C’était lors d’une réunion restreinte (au Premier ministère) ».

Ce ministre avait visiblement oublié qu’au Cameroun, l’arbitraire politique se doit de ne jamais remettre en cause les intérêts de l’échelon hiérarchique supérieur : s’il y a eu corruption, ça a pu être à un niveau plus haut que le sien...

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 226 - juillet-août 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi