Survie

Célébrations franco-maliennes

rédigé le 1er octobre 2013 (mis en ligne le 7 octobre 2013) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Seul chef d’Etat non-africain présent à l’investiture du nouveau président malien, le chef de l’Etat français semble s’être pris, le temps d’un discours, pour le maître de cérémonie. «  Nous avons gagné cette guerre, nous avons chassé les terroristes, nous avons sécurisé le Nord », a-t-il affirmé, ce qui n’est pas, concernant le dernier point au moins, tout à fait exact...

Après le couplet « veni vidi vici », il enchaînait même : « et enfin, ce n’était pas le plus facile, nous avons vous avez , réussi à organiser des élections de façon incontestable et le vainqueur est aujourd’hui Président du Mali. »

Ce qui semble à première vue un lapsus maladroit n’en est pas un, vérification faite à partir de la version écrite du discours. Une simple confirmation décomplexée de qui tenait jusqu’à présent les rênes de la vie politique malienne…

Contribuez au projet "Bisesero, un scandale français"
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 228 - octobre 2013
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi