Survie

Rwanda, sur le front judiciaire

rédigé le 4 janvier 2014 (mis en ligne le 13 janvier 2014) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Il aura fallu attendre 20 ans pour qu’un premier procès d’une personne accusée de génocide ait lieu sur le sol français.

Du 4 février au 28 mars se déroulera, aux assises, le procès de Pascal Simbikangwa, ancien capitaine de l’armée rwandaise, où Survie, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda, la FIDH, la LDH et la LICRA sont parties civiles.

La France héberge pourtant sur son sol de nombreuses personnes accusées pour leur participation au génocide des Tutsi, certaines depuis 1994. La justice française, et le parquet en particulier, ont brillé par leur lenteur, allant jusqu’à s’opposer à l’instruction de certaines plaintes.

Espérons que ce premier procès, qui n’est pas gagné d’avance, sera l’occasion d’une exposition médiatique conséquente et permettra de faire progresser la justice et la vérité.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 231 - janvier 2014
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi