Survie

Visite aux taulards

rédigé le 30 août 2014 (mis en ligne le 25 octobre 2014) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Dans l’étape nigérienne de la tournée africaine de François Hollande, en juillet, pas de rencontre avec la société civile : plusieurs de ses représentants, dont Ali Idrissa, coordinateur de l’ONG le ROTAB et de la coalition nigérienne de Publiez Ce Que Vous Payez, ont tout simplement été mis à l’ombre plusieurs heures, sans motif valable. La veille de l’arrivée de Hollande, Ali Idrissa et ses camarades avaient critiqué une fois de plus les concessions faites par l’État nigérien à Areva, et dénoncé que « malgré la profession de foi des différentes autorités françaises actuelles sur la France-Afrique, la politique de la France vis-à-vis de l’Afrique n’a pas changé. Bien au contraire, nous assistons à une recolonisation rampante de nos pays à travers le maintien et l’implantation de nouvelles bases militaires sous le fallacieux prétexte sécuritaire tant galvaudé et la lutte contre le terrorisme ».

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 238 - septembre 2014
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi