Survie

Le retour des barbouzes

rédigé le 1er octobre 2014 (mis en ligne le 28 novembre 2014) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Si l’on en croit le Canard enchaîné (03/09),
la diplomatie française aurait proposé à ses
partenaires européens l’envoi à Tripoli
d’une « force neutre, comme une
compagnie privée de sécurité
 » pour
sécuriser l’aéroport. Interrogé, le Quai
d’Orsay a répondu simplement qu’il ne
commentait pas « une proposition qui n’a
pas vocation à être rendue publique
 ».
Evidemment, si c’est un secret…

Rappelons qu’il existe encore en France
une (petite) loi contre le mercenariat, déjà
écornée par l’autorisation de recourir à des
sociétés militaires privées dans le domaine
du commerce maritime. Mais depuis le
temps que les militaires français, qui
songent à leur deuxième carrière après
l’armée, font du lobbying pour que la
France s’aligne sur les pays anglo-saxons
en la matière, ils finiront bien par avoir gain
de cause. En attendant, la France pourra
toujours envoyer ses forces spéciales et
clandestines en Libye. Ah, c’est déjà fait ?
(lopinion.fr, 17/06). Encore une opération
« qui n’a pas vocation à être rendue
publique
 », alors...

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 239 - octobre 2014
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi