Survie

Billets d’Afrique

249 - septembre 2015

Dans ce numéro
Édito Fini de rire : la Françafrique est aux commandes Odile Tobner

Sa reprise en main brutale de Canal Plus a fait connaître au grand public qui était Bolloré ; plus exactement celle des fameux Guignols de l’Info, car le bonhomme s’était déjà signalé par une intervention aussi directe dans les programmes de la chaîne : la censure d’un reportage consacré à l’évasion fiscale et mettant en cause le Crédit Mutuel, une des banques historiques du groupe Bolloré. C’est que le bonhomme n’aime pas qu’on tente de percer l’opacité de ses affaires bancaires et africaines. On se souvient du procès intenté contre Benoît Collombat pour (...)

Édito Bienfaiteur désintéressé Billets d’Afrique et d’ailleurs...

L’ancien intermédiaire d’Areva en RDC et dans la sulfureuse affaire Uramin en Centrafrique, le Belge (mais consul honoraire de France – ou de la Françafrique ? ) à Lubumbashi, Georges Forrest, a reconnu devant la justice avoir versé une commission de 5 millions de dollars à Balkany, officiellement pour une affaire en Namibie. Placé sous le statut de témoin assisté, c’est peu dire qu’il suscite la curiosité des enquêteurs. Coïncidence, la fondation de Georges Forrest vient d’acheter pour 60 000 euros de livres à la maison d’édition... de Véronique (...)