Survie

Mo Ibrahim tacle la France

rédigé le 5 mai 2017 (mis en ligne le 18 septembre 2017) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

A l’occasion du week­-end annuel de réunion de sa fondation, le milliardaire anglo-­soudanais Mo Ibrahim, qui remet – parfois – un prix visant à récompenser les chefs d’État vertueux, s’en est pris aux entreprises occidentales qui corrompent les dirigeants africains, et notamment aux entreprises françaises : « Il faut se demander qui sont les complices de la corruption en Afrique, ces hommes d’affaires qui corrompent les leaders africains. (...) La France a introduit des lois anti­-corruption il y a soixante ou soixante dix ans. Mais combien de Français impliqués dans des affaires de corruption en Afrique sont passés devant des tribunaux ? Zéro. Les leaders africains se corrompent-­ils seuls ? » (Jeuneafrique.com, 08/04). On parie que ni Bouygues ni Bolloré ne goûtent cette forme d’ironie...

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 267 - mai 2017
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi