Survie

Ouattara dans de bonnes mains

rédigé le 5 mai 2017 (mis en ligne le 18 septembre 2017) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Réagissant au débat qui prend de l’ampleur sur l’avenir du Franc CFA, Michel Sapin, le ministre français de l’Économie, a une nouvelle fois botté en touche à l’occasion de la réunion biannuelle des pays de la zone franc, le 14 avril à Abidjan : « Ce n’est pas un sujet que j’aborde car c’est un sujet qui appartient aux Africains. Le Franc malgré son nom est la monnaie des Africains, ce n’est plus la monnaie de la France, il a disparu en Europe. Sur toutes ces questions­-là, c’est aux Africains de se prononcer et ce n’est pas à nous de le faire à leur place ». Quelques jours plus tôt, Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire et redevable de son accession au pouvoir à la France, déclarait pourtant : « Nous avons constaté que notre monnaie se porte bien, (elle) est saine et est dans de bonnes mains ». Entre les mains de qui ?

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 267 - mai 2017
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi