Survie

Savoir-faire français

rédigé le 27 septembre 2017 (mis en ligne le 15 novembre 2017) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

La France a engrangé l’an dernier 1,166 milliard d’euros de nouvelles commandes de contrats d’armement en Afrique, et livré pour 1,6 milliard d’euros d’armes sur le continent, nous apprend le rapport annuel du ministère de la Défense, ce qui représente 22,4 % de ses livraisons dans le monde.

« Avec 14 milliards de prises de commande en 2016, l’équipe France confirme son efficacité pour faire rayonner à l’international l’expertise et le savoir-faire français », se félicite le ministère de la Défense.

« La nouvelle édition du Rapport au Parlement sur les exportations d’armements de la France confirme le jusqu’au-boutisme des autorités : les pays en guerre et régimes autoritaires demeurent les premiers destinataires des ventes d’armes françaises en 2016 », commente l’Observatoire des armements (12/07). L’association précise que « la recherche du profit à tout prix motive même le nouveau gouvernement à vouloir enterrer le projet de loi sur la violation des embargos », pour lequel elle avait fait campagne avec Survie et Amnesty International France durant le dernier quinquennat, et qui avait été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale (mais jamais mis à l’ordre du jour du Sénat).

Les États africains concourent de manière notable à maintenir « l’équipe France » sur le podium des marchands de mort. Les meilleurs clients sont comme d’habitude et de loin les pays d’Afrique du Nord, à commencer par l’Égypte de ce très cher ami et grand démocrate Sisi (2,7 milliards de matériels livrés 2012 à 2016, sur 6,95 milliards de commandes).

Mais en additionnant les commandes plus modestes des pays du « pré carré » subsaharien, on atteint des sommes qui sont loin d’être négligeables : 32 millions d’euros au Burkina de 2012 à 2016, 30 au Cameroun, 40 au Gabon, 20 au Mali, 48 au Sénégal, 10 au Tchad, 13 au Togo…

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 270 - septembre 2017
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi