Survie

Par ici la sortie

rédigé le 15 juin 2018 (mis en ligne le 1er avril 2020) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Vente d’armes et transparence vont de pair, c’est bien connu. Patrice Bouveret, directeur de l’Observatoire des armements (obsarm.org), en a de nouveau fait l’expérience à l’occasion d’Eurosatory, le salon international de la défense et de la sécurité, d’où il s’est fait expulser manu militari. Celui qui s’abstient pourtant de participer aux rassemblements et était dûment accrédité raconte (Mediapart, 15/06) : « on est venu contrôler mon identité et me signifier de quitter les lieux sur-le-champ. Des gendarmes m’ont accompagné jusqu’au RER. Je n’ai eu droit à aucune explication hormis un “vous savez bien pourquoi” du responsable de la sécurité. » « C’est un malentendu que je regrette. Un petit gradé a voulu faire du zèle. Je suis désolé de ce qui s’est passé  », prétend Patrick Colas des Francs, le directeur du salon interrogé par Libération (15/06). Un petit gradé sans doute lecteur assidu de Damoclès, l’excellente revue de l’Observatoire des armements...

a lire aussi