Survie

Censure de guerre

rédigé le 26 avril 2019 (mis en ligne le 8 mai 2019) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Il ne fait pas bon critiquer la « guerre contre le terrorisme » de la France en Afrique. Les chercheurs de la revue Afrique contemporaine viennent d’en faire l’amère expérience.

Un dossier consacré aux dynamiques conflictuelles au Mali, réalisé sous la direction du chercheur canadien Bruno Charbonneau et validé par les instances scientifiques de la revue, a été recalé par le directeur de la rédaction qui a exigé de nouveaux articles « avec des points de vue contradictoires » pour « aboutir au dossier le plus exhaustif et équilibré possible » (LeMonde.fr, 27/03). Comprendre moins critique à l’égard du pouvoir politique malien et de l’ingérence militaire étrangère et donnant un peu plus le point de vue des officiers français…

« Le cas malien est devenu un tabou en France et garantit beaucoup de pressions de la part du pouvoir politique et militaire », estime Bruno Charbonneau. Il faut préciser que la revue est entièrement dépendante de l’Agence française de développement (AFD) pour son financement et que le directeur de la rédaction n’est autre que Thomas Melonio, ancien Monsieur Afrique de François Hollande, qui a notamment suivi le lancement de l’opération Serval au Mali. Les chercheurs l’accusent de s’être fait le relais des exigences de Macron et du directeur général de l’AFD, Rémy Rioux, pour lesquels l’institution doit être au service d’une politique d’influence de la France, peu compatible avec la liberté éditoriale et la rigueur scientifique…

Cette affaire a provoqué une cascade de démissions au sein de la revue, à commencer par celle du rédacteur en chef, Marc-Antoine Pérouse de Montclos, et un véritable mouvement de protestation chez les universitaires, dont 200 d’entre eux ont signé un appel intitulé « L’indépendance des chercheurs n’est pas négociable » (LeMonde.fr, 26/03).

Contribuez au projet "Bisesero, un scandale français"
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 285 - mars-avril 2019
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi