Survie

Virés équitablement

rédigé le 15 décembre 2019 (mis en ligne le 5 janvier 2020) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

La Compagnie fruitière, multinationale de Marseille, se targue de ses différentes certifi­cations pour ses bananes produites au Came­roun, dont celle dite de "commerce équitable", avec le label Max Havelaar : c’est dire si ses 7000 salariés camerounais doivent être heu­reux. Mi­-novembre, pourtant, des milliers de travailleurs se sont mis spontanément en grève (contre l’avis des syndicats) pour défendre les gardiens des plantations, une fonction que la boite a choisi d’externaliser. Malgré cette mo­bilisation et la répression policière sur place, inédites depuis les émeutes de février 2008, la société bananière s’est défaite de dizaines de gardiens ­ mais pas de ses certifications.

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 292 - décembre 2019
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi