Survie

Une conseillère sur-mesure

rédigé le 23 avril 2020 (mis en ligne le 4 septembre 2020) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Macron s’est doté d’une nouvelle conseillère presse pour les questions internationales, nous apprend africaintelligence.fr (23/04), en la personne de Anne-Sophie Bradelle. Un très bon choix, si l’on en juge par son curriculum vitae françafricain : elle a «  travaillé à la promotion de Forbes Afrique (…) lancé le 24 juillet 2012, lors d’une cérémonie présidée par le chef d’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, et animée par Christinee Ockrent (…). D’emblée, le titre est apparu comme un outil de prestige au service du régime de Brazzaville. » Puis «  la consultante pour Euro RSCG a débarqué à Conakry ». C’est alors Bolloré qui avait gracieusement mis sa société de conseil Havas (anciennement Euro RSCG) au service de l’élection d’Alpha Condé. Comme on sait, une fois élu, ce dernier s’est empressé de résilier « par décret la concession du port attribuée à Getma International, filiale de Necotrans, pour l’offrir à Bolloré Africa Logistics. » Rappelons que le « pacte de corruption » a été reconnu par la cour d’appel de Paris en 2019, mais non jugé en raison de la prescription des faits. En 2011, le procureur de la République Jean-Claude Marin avait en effet procédé à un classement sans suite, sans investigation poussée… Anne-Sophie Bradelle, « senior partner chez Havas Paris, chargée du Pôle international, a conseillé de grandes entreprises (Veolia, Bolloré, Air Mauritius, Forbes Afrique..) et institutions (Institut du Bosphore, Yalta European Strategy, FMI, UNESCO, OCDE) (…) Elle a aussi conseillé le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. » (laprovence.com, 30/03). Du sur-mesure pour sa majesté Macron...

a lire aussi