Survie

Plaque tournante

rédigé le 30 avril 2021 (mis en ligne le 20 septembre 2021) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

L’ Association pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti (ARDHD) signale sur son site (27/04)que Djibouti, régime « ami » de la France dont le président vient d’être « réélu » avec 98,58% des voix, a commandé des machettes à la Chine en décembre 2018, après une première livraison de l’Afrique du Sud en 2016. Elles seraient stockées au camp de la garde républicaine. Cependant, cet outil de défrichage, qui sert normalement à des fins agricoles, pour débroussailler des végétations denses, est très inhabituel à Djibouti, pays aride, semi-désertique, dont la superficie cultivée s’élève à 0,02% de la superficie totale du pays (chiffres FAO). Si certains craignent que ces outils ne deviennent des armes et ne s’expliquent pas la distribution qui a eu lieu début avril au marché aux bestiaux de Balbala, on peut aussi redouter que ces stocks ne soient surtout destinés à l’exportation vers l’Éthiopie, d’autant que Djibouti est devenue au cours des dernières années une plaque tournante de plus en plus importante pour le transport d’armes vers ce pays, comme vers le Yémen et la Somalie. Les Nations Unies focaliseraient leurs enquêtes sur ces trafics mais les partenaires internationaux de Djibouti ne semblent guère disposés à intervenir, craignant sans doute la remise en cause de leurs bases militaires stratégiques dans le pays.

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 307 - mai 2021
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi