Survie

Coopération 
démocratique

rédigé le 30 juillet 2023 (mis en ligne le 30 novembre 2023) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Au Sénégal, début juin, la répression des émeutes ayant suivi la condamnation et l’inéligibilité de l’opposant Ousmane Sonko, accusé de viol, s’est soldée par la mort d’au moins 16 personnes, 350 blessés et plus de 500 arrestations selon l’ONU. « L’utilisation d’armes à feu par les forces de sécurité lors de manifestations constitue un sombre précédent pour le Sénégal », souligne le Haut-Commissariat aux droits de l’homme dans un communiqué (LeMonde.fr, 14/06/2023). Comme en mars 2021, après une arrestation de Sonko, des nervis en civils ont été utilisés pour la chasse aux manifestants. À l’époque, une enquête du journal en ligne Street Press (17/03/2021) avait montré que l’essentiel du matériel de répression (grenades lacrymogènes, lanceurs, balles en caoutchouc et blindés) était fourni par des entreprises françaises. Aujourd’hui, la diplomatie française s’est abstenue de tout commentaire sur les violences d’État commises au Sénégal. Comme le rappelle le site de l’ambassade de France au Sénégal, « parmi les pays bénéficiaires de la coopération structurelle française [de sécurité et de défense], le Sénégal est le premier pays partenaire. En raison de liens historiques très forts avec la France, il bénéficie d’un effort soutenu constant et accueille 25 coopérants français, insérés auprès des hautes autorités sénégalaises » : « 9 coopérants affectés auprès des armées de terre, de l’air et de la marine » et « 14 coopérants affectés auprès des forces de sécurité intérieure (gendarmerie, police) et de protection civile (pompiers) ». En revanche, le quai d’Orsay s’est empressé de saluer « la solidité de [la] longue tradition démocratique » (Point de presse du 04/07/2023) du Sénégal, lorsque le président Macky Sall a finalement renoncé à briguer un troisième mandat. Il faut dire qu’en matière de réponses à la colère populaire, la Macronie n’a elle aussi qu’un rapport de plus en plus ténu avec la « tradition démocratique »...

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 329 - été 2023
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi