Survie

L’arme de l’Aide publique

rédigé le 30 juillet 2023 (mis en ligne le 30 novembre 2023) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Pressé par son opinion publique et l’opposition, le président comorien Azali Assoumani avait d’abord fait mine de s’opposer à l’opération Wuambushu lancée à Mayotte par le ministre de l’Intérieur français, interdisant notamment l’accès du navire utilisé pour les expulsions. Mais comme c’était prévisible (cf. Billets d’Afrique n° 328, mai 2023), la posture n’a duré qu’un temps. « Déjà reçu cinq fois à l’Élysée en trois ans, M. Assoumani a rencontré Emmanuel Macron le 8 mai, – "convoqué", selon les mots de l’exécutif à Paris », rapporteLe Monde (14/05/2023). Le chantage à l’Aide publique au développement (dont on voit ici la fonction réelle), a rapidement fait plier Assoumani. Dès le 17 mai, les expulsions par bateau ont repris. Mais il n’y aurait eu « que des départs volontaires », a assuré sans rire le porte-parole du gouvernement comorien (AFP, 17/05/2023).

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 329 - été 2023
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi