Survie

Renseignement 
à tout prix

rédigé le 30 juillet 2023 (mis en ligne le 12 décembre 2023) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Au terme d’une enquête conjointe de plus d’un an, Libération, Le Monde, RFI et TV5Monde ont découvert que les militaires français avaient suivi tous les préparatifs, pourtant discrets, du journaliste Olivier Dubois pour interviewer un chef d’AQMI, Abdallah Ag Albakaye, au nord du Mali, avant d’être pris en otage et retenu pendant presque deux ans. Le « fixeur » du journaliste était en effet un informateur de Barkhane, qui souhaite profiter du projet de rendez-vous pour localiser le chef djihadiste. Selon une enquête interne menée par l’Inspection générale des armées, « l’opération proposée par l’unité chargée de recueillir du renseignement à Gao est finalement jugée "trop dangereuse pour le journaliste" » et elle aurait été « abandonnée par la hiérarchie. Cependant, jamais l’intention et l’ordre correspondant qui auraient dû être formalisés par le PCIAT [c’est-à-dire le centre de coordination de “Barkhane” à N’Djamena] ne l’ont été » (Le Monde, 16/05/2023). Sur le terrain, Barkhane continue à co-organiser le rendez-vous en lien avec le fixeur. Les militaires français disposent d’informations qui accréditent le risque d’un enlèvement, mais Olivier Dubois n’en est pas informé... Par la suite, un des journalistes ayant participé à l’enquête a vu son appartement perquisitionné par la DGSI. « On a eu l’impression que l’État français avait peur que des informations sortent sur ce qui s’est passé », explique Arnaud Froger, de Reporters sans frontières, qui considère que Barkhane « a pris un risque inconsidéré en montant cette opération », car « si elle avait été démasquée par les ravisseurs, Olivier Dubois aurait pu être tué. (…) Cela pose de sérieuses questions sur ce que sont prêts à faire nos services et notre armée pour des opérations de renseignement ».

Soutenez l'action en justice contre Total !
Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 329 - été 2023
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi