Survie

[REPORTÉ] ANGERS. La France s’accroche au Tchad mordicus - Conférence de Demba Kamadji Karyom

Publié le 5 janvier 2024 - Survie 49
ANGERS. La France s’accroche au Tchad mordicus Mercredi 17 janvier de 20h00 à 22h00 Maison pour Tous Monplaisir 3, rue de l'Écriture 49000 Angers

Survie Angers reçoit Demba Kamadji Karyom !

Le Tchad constitue un point central dans le dispositif militaire français en Afrique.
Depuis l’indépendance l’armée française n’a quasiment jamais quitté le Tchad, pays qui a connu le plus d’interventions militaires françaises.
L’armée française dispose de 2 bases au Tchad.
L’appui militaire de la France s’opère aussi par la coopération militaire ( coopérants, formations, dons de matériel…).

Après la mort d’Idriss Déby en avril 2021, la France affiche son soutien au coup d’État Constitutionnel mené par son fils, Mahamat Déby et cautionne ainsi cette mascarade de transition, sous prétexte du maintien d’une stabilité régionale. En fait, il s’agit surtout de maintenir la stabilité de la présence française de plus en plus contestée au Sahel.
Depuis 1990 et jusqu’à nos jours, les contestations n’ont cessé d’être réprimées dans la violence.
Et la lutte contre le terrorisme sert de prétexte pour réduire drastiquement la liberté d’expression.

Le 20 octobre 2022, des manifestants protestent pacifiquement contre cette confiscation du pouvoir. Un déferlement de violence s’abat sur eux : officiellement 50 morts et plus de 300 blessés. Mais sans doute très en deçà de la réalité.
Le soutien continu de la France quel qu’en soit le prix à payer pour les tchadiens sert à préserver les intérêts géostratégiques français. Ce qui induit une lourde responsabilité de la France dans la situation actuelle du pays.

Groupe Survie 49 : survie49@laposte.net

Évènement en partenariat avec Radio Campus Angers

Entrée libre