Survie

Cycle de conférences en Haute Savoie de janvier à juin 2009

Publié le 6 mars 2009

- Vendredi 23 janvier à 20h30 à l’Arande à St Julien en Genevois, conférence débat "Areva ne fera pas la loi au Niger" avec Moussa Ag Maha

Depuis 40 ans Areva exploite les mines uranifères d’Arlit et Akokan à moindre coût et au détriment des populations locales. Au Niger, les sociétés minières agissent en toute impunité et sont responsables de pollutions du milieu naturel et de dommages pour leurs habitants. Les nomades éleveurs sont priés de déguerpir pour laisser la place aux miniers…Plusieurs milliers de réfugiés économiques viennent grossir les « bidons villes » des villes minières, vivant de leur déchets. L’eau distribuée est impropre à la consommation et l’état sanitaire déplorable. Le Niger est le 3ème producteur du monde de l’uranium, mais aussi l’un des plus pauvres du monde.

- Du vendredi 23 au 30 janvier, exposition "Areva ne fera pas la loi au Niger" à l’Arande à St Julien en Genevois

- Vendredi 6 mars, à 20h30, conférence débat autour du livre Nicolas Sarkozy ou la Françafrique décomplexée avec Samuel Foutoyet au centre Jules Ferry à St Julien en Genevois

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Nicolas Sarkozy, a multiplié les annonces de rupture, dénonçant le soutien aux dictatures, le clientélisme, ou encore les détournements de l’aide publique au développement, bref la Françafrique. Les promesses n’ont pas été tenues : perpétuation de relations clientélistes, discours essentialiste de Dakar sur l’Homme africain, défense de l’affairisme français….etc. La politique africaine de Sarkozy s’inscrit plus dans la continuité de ses prédécesseurs que dans la rupture.

- Vendredi 24 avril, à 20h30, 15ème ANNIVERSAIRE DU GENOCIDE RWANDAIS. Projection débat sur le génocide rwandais autour du film Tuez les tous de Raphaël Glucksmann au centre Jules Ferry à St Julien en Genevois. Conférence-Débat animée par Marcel KABANDA Membre de la Commission d’Enquête Citoyenne

Comprendre la machine génocidaire, ses racines historiques et politiques, les complicités de la France.

( Entrée gratuite )

- Vendredi 15 mai à 20h30 au cinema La Tribune à Cran Gevrier, projection débat autour des film de Nicolas Bernard Assassinat du juge Borrel, une affaire française et Kieffer est mort avec Nicolas Bernard, Elisabeth Borrel et Osange Kieffer

L’affaire Borel : En 1995, alors qu’il enquêtait sur l’actuel président de Djibouti, le juge français Bernard Borrel est retrouvé mort dans ce pays. Pour la France, il s’agit officiellement d’un suicide. Depuis 2007 l’assassinat est reconnu par la justice grâce au combat de sa veuve, Élisabeth Borrel. Pourquoi pendant tant d’années les autorités françaises ont-elles couvert le maquillage par le pouvoir djiboutien du meurtre en suicide ?

Le journaliste économiste Guy André Kieffer disparait en Côte d’Ivoire le 16 avril 2004. C’était un expert de la filière café-cacao . Ses articles tant en Côte d’Ivoire qu’en France gênent de plus en plus, jusqu’à provoquer des menaces qui finiront par aboutir à sa disparition. Ces deux affaires sont en liaison directe avec la Françafrique ou mieux avec la Mafiafrique

- Vendredi 5 juin, à 20h30, Projection débat avec Odile Tobner autour du film Mort à Genève, empoisonnement de Félix Mounié de Frank Garbely au centre Jules Ferry à St Julien en Genevois

Célèbre combattant de l’indépendance camerounaise, Félix Moumié, est mort à Genève le 3 novembre 1960, empoisonné par un agent des services secrets Français. La justice genevoise connaissait l’assassin, mais sous la pression de La France, l’enquête s’est terminée par un non lieu. La France redoutait les révélations que cette affaire pourrait mettre en lumière sur sa « guerre sale » au Cameroun. A l’abri de l’opinion publique mondiale, et pendant 25 ans, les troupes françaises y ont commis des crimes de guerre soi-disant pour sauver le pays du communisme : plus de 300000 personnes ont ainsi été déportées, torturées et exécutées. ( Entrée gratuite)

Téléchargez le programme

Renseignements

marcsurvie(at)gmail.com