Survie

Théâtre-débat :’Le destin du clandestin’ par la Cie Bou-Saana le 26 novembre à Paris

Publié le 26 novembre 2008

à 20h

De quoi parle le spectacle ?

« Un homme jeune, face à son avenir. Il est Sénégalais. Il pourrait être Marocain, Kurde ou Colombien. Un choix très restreint : rester au pays et ne pas vivre ou partir au risque de périr.
Il part. Tente toutes les manières possibles de franchir ces frontières des pays où … il suffit de se baisser pour ramasser de l’argent. Prendre quelques sacs et les remplir : quand ils seront bien garnis, il rentrera….
Mais les fantasmes ont leurs limites : celle de la réalité, celle des contrôles de police. Notre clandestin va vivre toutes les aventures, des plus drôles aux plus tragiques. C’est un personnage qui nous prend à témoins. Il nous permet d’approcher la douleur indicible de ceux qui n’ont plus rien à perdre- sauf leur vie !

Quelques extraits …

« Les français aiment beaucoup le noir, surtout le petit noir sur le zinc. … ils l’aiment tellement bien qu’ils y ont même converti George Clooney : sombre, intense, sensuel, subtil, équilibré, riche, mystérieux… Il suffit juste de supprimer « riche » et elle me colle à la peau cette pub. »

C’est comme ça que j’ai décidé de prendre le risque de partir…

Il y avait des CDD et des CDI maintenant il y aura les TSDI : « Temps de Séjour à Durée Incertaine » . Dans le but de préserver des irréguliers à perpétuité expulsables. Régularisation des sans papiers, paix et salut sur toi, notion démodée.

En tant que noir, je me suis investi au noir dans le nettoyage des rues, dans le bétonnage des ronds points, j’ai été même saisonnier à la neige dans une brasserie Alsacienne à laver des piles d’assiettes pleines de reste de cochons. Quand j’ai été trop sous-traité au noir, « on » m’a expliqué que l’investissement humain n’avait plus cours ni en bourse ni en brousse, on m’a dit « l’Europe est pleine, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ».

http://www.bousaana.com/destin-du-clandestin/la-piece.html

Une pièce - un débat

La pièce sera suivi d’un débat avec la Compagnie et l’association Survie Paris.

Infos pratiques

Tarif précisé ultérieurement.

Théâtre "Le grand parquet"
20 bis, rue du département, 75018 Paris
M° La Chapelle ou Marx Dormoy
Tèl.+33(0)1 40 05 01 50

http://www.legrandparquet.net/