Survie

Nouveau Dossier noir de Survie : Les ambassades de la Françafrique, l’héritage colonial de la diplomatie française

Publié le 13 septembre 2022 - Survie

Survie publie un nouveau dossier noir sur les ambassades françaises dans les capitales africaines. Rédigé par le journaliste d’investigation indépendant Michael Pauron, qui collabore notamment avec Jeune Afrique, Médipart et Afrique XXI, ce livre offre un éclairage par le bas de la politique française en Afrique, à l’heure où le continent africain est aux prises avec des enjeux majeurs – immigration, démocratisation, insurrections armées, guerre de l’information, émancipation. Entre la corruption, la négligence et le racisme, l’auteur dévoile ce qu’il reste de la colonisation dans les rapports entre les Africains et ces hauts fonctionnaires.

Il y a soixante ans, les colonies françaises d’Afrique subsaharienne accédaient à l’indépendance. Les palais des gouverneurs étaient légués aux nouveaux présidents, les administrateurs français devenaient ambassadeurs, et la France disait vouloir normaliser ses relations avec ses anciennes colonies. Or, aujourd’hui, le faste des résidences de France, le comportement des diplomates et la marche de l’administration française donnent une tout autre image, où les ambassades occupent encore une place centrale dans les destinées africaines.

Cette enquête, véritable éclairage par le bas de la politique française en Afrique, dévoile la domination symbolique, matérielle et économique de la politique étrangère française en Afrique et, par là, ce qu’il reste de la colonisation dans les rapports entre les Africains et ces hauts fonctionnaires. À l’heure où le continent africain est aux prises avec des enjeux majeurs – immigration, insurrections armées, guerre de l’information –, les emprises diplomatiques de l’État français répondent d’autant plus à ses considérations stratégiques, économiques et politiques, et perpétuent ainsi leur héritage colonial.

Vous pouvez commander cet ouvrage via notre boutique en ligne.

Vous pouvez retrouver ici le communiqué de présentation de l’ouvrage

a lire aussi